Les morsures de l’ombre, Karine Giebel

morsuresombre

Quatrième de couverture, édition Pocket: Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

Mon avis: Alors je viens juste de le finir, et c’est un petit coup de cœur, notamment pour la fin, bien dérangeante, bien déroutante – mais je n’en dirai pas plus. Je l’ai acheté et lu aujourd’hui, c’est dire combien il est captivant (bon, et je suis en vacances, alors je me prélasse sur un transat au soleil un fauteuil avec une tasse de café au lait et les livres comme compagnie). J’ai beaucoup aimé cette lecture, dès les premières pages. C’est tout à fait le genre d’histoire qui sait me tenir en haleine du début à la fin.
Comme écrit sur la quatrième de couverture, cela m’a fait penser à Misery de Stephen King, mais aussi à Vertige de Franck Thilliez (que je dois absoluuuument chroniquer), deux livres que j’ai vraiment aimés. Ces trois histoires se rejoignent en ce sens qu’il y a, comme base, une séquestration, un enfermement et de la torture. Pas très réjouissant, c’est sûr, mais vraiment cette œuvre de Karine Giebel – auteure que je découvre au passage- est très bien ficelée. La chronologie est explicitée et permet au lecteur de suivre, en temps et en heure, la survie du commandant Benoît Lorand. Pour tout avouer, je ne tenais plus à la fin, j’ai presque engloutie les dernières pages comme on engloutie une gaufre au Nutella (si on aime le Nutella).
Je suis toujours admirative quand les auteur(e)s amènent le lecteur sur une piste totalement différente de la réalité, cette manipulation qui fait qu’on pense connaître le coupable alors qu’on est à côté de la plaque. C’est le cas ici.
Surtout qu’ici, tous les personnages sont fautifs de quelque chose. Je veux dire par là qu’aucun n’est montré comme un saint, tous présentant des vices, des facettes cachées, ce qui est au fond bien représentatif de l’Humain.
En bref: si vous aimez les histoires un peu tordues, foncez ! (et si vous n’en avez jamais lu, essayez avec celui-là !)

(Chronique écrite en juin 2013)

Colis #1 – Swaps Tim Burton

Coucou !
Je passe plus beaucoup ici, et pourtant j’ai des tonnnnnes de chroniques à faire/copier ici !! Enfin, ce n’est pas le sujet🙂

J’ai donc reçu un des deux colis que je dois recevoir du swaps Tim Burton que j’avais organisé l’été dernier ! Je vous présente ici celui de Missjazz sur Livraddict, que je remercie amplement ! ^^

DSC_0140
Le Coliiiiis😀

 

 

DSC_0141

 

 

 

 

 

 

 

L’ouverture ^^ L’envie de tout déchirer d’un coup !!
DSC_0143

 

 

 

 

 

 

 

 
DSC_0144
Le contenu du colis =)

– Des bonbons & du chocolat noir (déjà fini à l’heure où j’écris ! :P)
– Un coffret Charlie & la chocolaterie contenant le DVD du film & le roman de Roald Dahl (lu & visionné^^ J’adoooore)
– Des très beaux marques-pages Alice aux pays des Merveilles🙂
– Un collier en fimo de Mr Jack
– Du thé Alice qui sent très bon (ça sentait dans tout le colis!!) & qui est également très bon🙂
– Un manga Mr Jack (en cours de lecture!)
– Une très belle carte d’accompagnement🙂

 

DSC_0145

DSC_0150

=D Encore merci !!! J’ai de quoi me régaler avec le thé ^^ (également approuvé par ma soeur!)

La soeur de l’ombre, Patricia MacDonald

patricia mcdo

Résumé de Albin Michel: Quand ses parents meurent dans un accident de voiture, Alex se retrouve seule au monde. Jusqu’à la lecture d’une lettre que lui remet le notaire où elle apprend l’incroyable secret que cachait sa mère : bien avant Alex, elle a donné naissance à une fille, confiée à une famille adoptive. Sous le choc, Alex part sur les traces de cette « sœur de l’ombre ». Elle la découvre en prison, accusée d’un meurtre dont elle se déclare innocente. Prenant fait et cause pour elle, Alex décide de l’aider et de mener sa propre enquête. Mais peu à peu, les doutes l’assaillent, et quand tout à coup, c’est sa vie qui se trouve en danger, il lui faut se résoudre à affronter les secrets obsédants du passé… Avec Patricia MacDonald, il ne faut jamais se fier aux apparences. Semant le trouble en virtuose, jouant avec nos peurs inavouées, elle se révèle dans ce nouveau suspense au sommet de son art.

Mon avis: J’aime beaucoup Patricia MacDonald, alors j’étais bien contente de voir qu’elle avait publié un nouveau roman ! Il se lit très facilement et on rentre vite dedans. L’auteure sait nous faire douter et montre que les apparences sont bien souvent trompeuses. J’en étais venue à porter mes doutes sur une personne qui au final n’a rien à voir dedans (et qui n’est même pas la  »soeur de l’ombre », c’est vous dire combien j’ai été chercher loin ! ). Petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place, et c’est toujours agréable de comprendre et de se dire: ahhhh ouaiiiis !!!.
Patricia Macdonald maîtrise parfaitement les règles de suspense, bien que quelques éléments me dérangent. Déjà, l’histoire, c’est un peu du déjà vu, et déjà lu dans mon cas. Je ne sais plus quel livre c’était, mais l’histoire de base était la même: une femme était revenue dans la maison de ses parents, sans famille, et une romance s’était installée entre elle et un charmant voisin, et la vie de la femme était en danger par les démons du passé. De plus, l’histoire s’installe trop vite à mon goût: certes, on sait avant même de commencer la lecture qu’Alex a une soeur, mais tout ceci est trop vite expédié.
C’est donc une lecture agréable, un livre qui se lit tout seul, avec une intrigue bien connue mais qui permet tout de même de passer un bon petit moment.

Une place à prendre, J.K Rowling

(( Je commence par ce livre là car c’est le plus  »loin » dans mes lectures ! ))

CVT_Une-place-a-prendre_4220Résumé: Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre…
Comédie de moeurs, tragédie teintée d’humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

Mon avis: Je ne l’ai plus trop en tête, du coup je vais surtout écrire sur ce que je me souviens avoir ressenti: une division interne. Comme beaucoup de fans d’Harry Potter (et comme on dit, Dieu sait combien j’aime l’histoire de notre petit boy à lunettes), j’attendais ce roman avec impatience et inquiétude. Impatience, car J.K Rowling reste et restera une de mes auteures favorites. Inquiétude, car justement, c’est l’une de mes auteurs favorites, ce qui amène beaucoup beaucoup d’espoir et d’attente dans la lecture. Evidemment, je savais bien que ce roman n’aurait strictement rien à voir avec HP, et c’est une bonne chose, car l’auteure montre qu’elle peut écrire dans différents styles et sur des sujets variés. Bon. Ceci étant dit, j’ai trouvé les personnages un peu caricaturaux (la rebelle avec une mère toxico, la femme mal dans sa vie d’épouse, l’adolescente isolée qui se mutile…), avec néanmoins une personnalité et un langage unique. Oui oui, je vous ai dit, j’étais en division totale: j’aime bien, mais… j’aime pas, mais quand même…
Je me souviens avoir eu du mal, dans les premières pages, à repérer qui était qui. De plus je n’avais aucun point d’attache avec les personnages, car aucun ne me correspondait vraiment ou ne retenait mes faveurs. C’est pas forcé pour apprécier une lecture, mais dans mon sens, c’est préférable.
En bref, une lecture mitigée, motivée majoritairement par mon  »amour » pour la créatrice d’un univers bien plus profond et recherché que celui qu’elle nous présente ici.

Le retour !

fleur

 

Coucou !🙂
Maintenant que la dernière année de licence est passée (enfiiiinnn) je vais pouvoir me remettre à ce blog😀 Je sais plus tellement quels livres j’ai lu au cours de l’année, et mes critiques seront probablement bancales, m’enfin:  hey, oh ! let’s go !

Swaps Moldus Contre Sorciers

Coucou !
Cet été je me suis inscrite à mon premier swaps sur Livraddict,  »Moldus contre Sorciers » organisé par Malvina75 -merci!. J’ai fais ce super swaps avec Katalyn, ma première swappée donc, et une belle rencontre🙂 J’espère qu’on gardera contact ! (son blog ici, sa page facebook).
Nous étions dans la catégorie  »Cracmol », donc mélange entre moldu & sorcier !😀

J’ai reçu son colis hier, après moult aventures ! =) & je suis très contente ! Elle a carrément su me cerner🙂 & je dois avouer qu’hier après-midi, au lieu de bosser mes cours, j’ai commencé & fini le livre qu’elle a choisi dans ma wish-list !😀 (roman très triste mais que j’ai adoré !!!)
— Au passage, la déco de la boîte est très belle !😀

Voila les photos🙂

1/ Avant l’ouverture : l’excitation ! (le facteur = père noël ! :D)
HP 1

2/ Le colis ouvert: dur dur de pas faire la fofolle et tout déchirer d’un coup !!
DSC_0195

3/ Les livres/DVD !! !😀
DSC_0197
– Alors grosse surprise qui m’a fait sauter sur place comme une enfant, le DVD des deux derniers Harry Potter (équivalent du livre Les reliques de la mort) !! Que je vais sans doute revoir ce week-end, et surtout, savourer les bonus !!!😀 Histoire de me (re)plonger dans cet univers❤ !

Je veux vivre de Jenny Downham, que j’ai lu hier après-midi donc, et qui est un beau coup de coeur (si je me bouge les f*sses, je le chroniquerai !)

– Les animaux fantastiques de J.K Rowling, que je lui ai acheté aussi et je me suis retenue de le lire/du moins feuilleter ‘profondément’ au cas où, j’ai bien fait donc  :D Ce que j’adore dans ce livre c’est qu’il y a des annotations, comme si Harry, Ron etc. avaient écrit dedans !

4/ Les marques-pages & les  »plus » !🙂

DSC_0200
– Un vif d’or très beau  ! dès que je remet de l’ordre dans ma chambre (eh oui..!) il fera très bien ^^😀

– Des marques-pages qui vont m’être bien utile vu toutes les lectures que je dois rattraper (& étant de nature à lire 2/3 livres en même temps…), dont deux faits main par Katalyn, de Sirus & Luna Lovegood – que j’apprécie particulièrement !😀

– Un porte-clés Hiboux que j’adore d’amour, que je vais sûrement mettre en pendentif aussi !

– Deux cartes de Chocogrenouille -dans une belle boîte !!- à l’effigie de Luna Lovegood & Helga Poufsouffle=D

DSC_0202

5/ Nourritures-Boisson
DSC_0199
– Le Coca, c’est la vie !!!😀😀 J’adooooooooooore le coca donc tu as très bien choisi ^^😀

– Des Schtroumpfs acides, j’en avais jamais goûter et j’adore❤ !!

– Des Dragées😀 J’ai pas eu goût poubelle😉 !

– Des bonbons  »Les bêtises de Cambrai », et qui en plus étaient parsemés un peu partout dans le colis à son ouverture, ça faisait jolie ! ^^

6/ Vu d’ensemble:
HP 2

Donc voilou, un très beau colis qui m’a bien fait plaisir !!😀 Des bisous, encore merci à l’organisatrice & à ma swappé !!!

&, comme tu as dis Katalyn: Méfaits Accomplis !!😀❤

Tu verras, Nicolas Fargues

couv685651Résume de Livraddict:  C’est d’imaginer ce qu’il pourrait ressentir si son fils venait à mourir brutalement qui a été pour N. Fargues le point de départ de ce roman, qui adopte le motif de l’enfance pour parler d’amour et de solitude. Dans les jours et les semaines qui suivent la mort accidentelle d’un préado, son père revit les circonstances du drame mais aussi leur vie et tout ce qui commençait à les opposer.


Mon avis:
 Je tiens d’abord à remercier les éditions Folio, ainsi que le site de Livraddict, pour ce partenariat.

J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre. Avant d’expliquer pourquoi, je tiens juste à signaler un point qui m’a dérouté dans les premières pages (mais que nous comprenons après):  le point de vue de la quatrième de couverture qui est celui du fils n’est pas le même que le texte lui-même, le point de vue étant alors celui du père.

Le thème principal du livre ne nous est pas dévoilé immédiatement, même si on s’en doute assez rapidement.
Ce livre m’a touché. L’écriture est limpide, sans détour, il n’y a pas le soucis d’embellir la réalité:  elle nous est donnée à l’état brut, évitant ainsi le pathos que le sujet aurait pu amener. C’est ce qui m’a conduit à parler de ce livre autour de moi: il touche. Il ne peut pas en être autrement. Le narrateur confesse sa méchanceté, parfois même sa cruauté envers son fils, sans se morfondre dans les remords, mais seulement dans la prise de conscience de ses erreurs, avec parfois une distance que seul les gens qui connaissent la mort peuvent profondément comprendre. C’est un être et un père imparfait; il a des tendances racistes, ce qui m’a parfois gêné, mais c’est une fiction qui met en scène un père retraçant son passé avec son fils et ses erreurs… je suppose qu’il a conscience lui-même de ses faiblesses.

« Tu verras », tournure impérative qui montre que nous n’avons pas conscience du caractère éphémère et imprévisible de notre existence. Il ne verra pas car il n’est plus, injustement peut-être, bêtement probablement, mais le fait est qu’il est mort, et que dans ce court instant sur la Terre, douze années seulement, il n’aura pas eu le temps de voir ni de comprendre réellement les intentions de son père…

La mort a, la plupart du temps, un effet boule de neige: on perd quelqu’un que l’on aimait (ici son propre enfant, le sujet est discutable, mais c’est peut-être la pire mort à subir…), puis l’envie de sourire, puis l’envie de sortir tout simplement: alors il y a le manque d’hygiène, le manque de sociabilité, les ruptures avec les personnes extérieures qui ne comprennent pas, et puis les barrières de l’instinct de survie s’estompent. Tous ces ‘symptômes’ de la perte d’un être très cher, le père les subit, dans une impudeur innocente. Ce livre est une fiction, mais le style de l’auteur le rend vraiment réaliste.

En somme, un petit coup de coeur pour ce livre qui me restera en tête, livre que je vous conseille fortement !