Frankenstein ou le moderne Prométhée, Mary Shelley

Coucou 😀
Je viens juste de finir Frankenstein ! J’ai été un peu plus longue que d’habitude dans ma lecture car je me suis remise à l’écriture, et je suis à fond ^^

Résumé de l’édition France Loisirs: A partir de corps différents provenant des cimetière et des chambres mortuaires, le Dr Frankenstein est parvenu à donner vie à un être humain. C’est un monstre d’une grande force physique, animé de passions animales et qui se montre actif mais à qui manque « l’étincelle divine ». Cette créature, qui prendre le nom du savant, est conscient de tout ce qui le sépare des hommes. Il ressent le besoin d’amour mais tous l’évitent. Dans l’impossibilité de s’assimiler aux êtres humains, il va alors se venger et tuer l’ami, le frère et l’épouse du savant qu’il tente également d’anéantir. Il se réfugie ensuite dans les régions désertiques de l’arctique et le Dr Frankenstein se lance à sa poursuite pour le détruire…
(…)

Mon avis (spoiler tout du long): Ça fait quelques années que je voulais lire Frankenstein, et l’occasion s’est présentée la semaine dernière.
J’ai tout simplement a-do-ré ce roman et sa lecture. Une ambiance mystique dans des paysages magnifiques et parfois sombres, deux personnages torturés.. Un vrai délice, et le tout dans une écriture fluide et belle, un style intelligent sans être compliqué! Et très bien construit, car au final c’est un roman épistolaire constitué des lettres que Robert Walton, un navigateur, adresse à sa soeur. Il y écrit l’histoire de Frankenstein, pauvre homme qu’il a accueilli sur son bateau et qui lui a conté son histoire. C’est bien sûr ce récit le centre du roman, avec le passage intéressant des premiers contacts de l’homme-monstre créer par ce scientifique fou avec l’Humain.

J’avoue avoir, comme Frankenstein, pris parfois pitié pour cette pauvre ‘créature’. En effet, il est en quelques sortes la victime de son créateur. Celui-ci, après avoir passé des mois confiné dans la solitude afin de réussir l’entreprise folle de donner vie à un corps, rejette d’emblée sa création après la réussite de son expérience. Le pauvre « démon » comme il sera surnommé n’avait rien fait pour mériter ça, n’étant que l’œuvre d’un homme que j’ai trouvé parfois lâche. Rejeté par tous et traité comme un criminel alors qu’il ne cherchait qu’amour et gentillesse, je comprends qu’il ait sombré dans le cercle vicieux de la haine et de la vengeance. Bien sûr, il a tué les êtres chers au coeur de Frankenstein… mais la faute à qui ? Nous voyons dans les dernières lignes du roman combien il est torturé par ces crimes, et par la mort de son père-créateur. — Bon ça n’excuse pas tout, mais ça donne des clés de compréhension–

Paradoxalement, j’ai aussi eu pitié pour Frankenstein. Le pauvre voit tout son entourage mourir par sa faute -par analogie-, et c’est accablé de remords et de désespoir qu’il sombre dans une profonde dépression, dont la délivrance se fera dans la mort. De même pour le « démon » d’ailleurs, même si nous ne savons pas s’il se serra vraiment tué…

Par contre, j’ai toujours entendue dire que Frankenstein était le nom du scientifique, qu’il avait lui-même donné à sa créature. Information fausse du coup, car le ‘monstre’ n’a en vérité aucun nom. (ce qui permet d’autant plus de comprendre la difficulté qu’il a eu à se placer dans la société en tant qu’homme à part entière, puisque sans identité, sans naissance, sans enfance…)
Edit: Ah ben si dans le résumé même c’est écrit… j’ai due loupé quelque chose du coup ^^

En bref, un livre qu’il ne faut pas hésiter à lire, une vraie perle.
– Et puis, je trouve vraiment intéressant de voir comment l’idée de ce livre est née, ce que nous voyons dans la préface –

NB:
Écouté The Host of Seraphim de Mark Isham, cette musique rentre tout à fait dans l’ambiance je trouve ❤

NB bis: Le mythe de Prométhée, en quelques mots, conte l’histoire d’un Titan qui aurait créer l’Homme à partir d’argile, en oubliant de lui donner les qualités les plus importantes pour survivre, toutes ayant été attribuées aux animaux. Ce Titan est le frère de Prométhée, Épiméthée. Pour réparer l’erreur de son frère, Prométhée vole le feu sacré de l’Olympe pour le donner à l’Homme.  Zeus, en colère, fait subir un sort terrible à Prométhée qui, enchaîné à une montagne, verra son foie mangé par un aigle tous les jours,- car son foie repoussait dans la nuit-. Voila voila, c’est vraiment un petit résumé!

J’y vois comme lien avec le roman le fait que le Dr Frankenstein ait insufflé la vie à un homme, contre-nature, et en ait subit les conséquences, torturés lui aussi – mais psychologiquement- jusqu’à sa mort.

Publicités

7 réflexions sur “Frankenstein ou le moderne Prométhée, Mary Shelley

  1. Ah c’est fun que ce livre t’aie plu, il m’avait bien plu quand je l’ai lu aussi. J’avais été très émue par le sort de la créature (et tu as raison, elle n’a pas de nom mais même en le sachant il m’arrive parfois de faire l’erreur ^^). Si tu aimes les vieux films, n’hésite pas à regarder l’adaptation de 1931, qui est vraiment très bonne 🙂 (ainsi que « La Fiancée de Frankenstein » si ça t’a plu).
    Et merci pour nous mettre dans l’ambiance musicale! 😀 J’ai écouté Mark Isham, je ne le connaissais pas, et j’aime beaucoup, ça va très bien avec ce genre de livre en plus.

  2. Merci :).. j’avais besoin de changement, l’autre était trop foncé à mon goût ^^’.
    Ohh si tu as aimé c’est super <3.. je n'est pas vraiment le temps de lire ta chronique là tout de suite, mais je le ferai cet après-midi!

  3. Je l’ai lu il y a quelques années déjà, mais de lire ta chronique m’a rappeler pleins de souvenirs de cette lecture! J’aime beaucoup les livres qui sont racontés par le biais de lettres ou de journal.
    Ton NB Bis me donne envie de lire de la mythologie grecque 😀

  4. AAAAAH!! LOOL oui, mais vu que le livre n’est pas encore traduit en français, y’a pas de résumé français non plus, et comme j’ai pas envie d’y traduire XDDD..

    Ah bon, pourquoi? De quoi ça parlais?

  5. Ce livre m’a énormément plus, en plus d’une écriture et d’une ambiance prenante, c’est une histoire qui apporte selon moi une vraie morale, je pense que Mary Shelley a véritablement essayé de dénoncer un monde d’apparences et de préjugés. A lire absolument!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s