Confessions d’une radine, Catherine Cusset

Quatrième de couverture de l’édition France Loisirs/Piment: « Je suis radine mais j’aimerais ne pas l’être. La première victime de ma radinerie. C’est moi.
Je peux me mettre en colère contre moi.
Je peux réagir contre.
Il n’en reste pas mois: mon premier instinct, c’est d’être radine.
Parfois je me demande si c’est par radinerie aussi que j’écris. Pour que rien ne se perde. Pour recycler, rentabiliser tout ce qui m’arrive. »

Mon avis: Ce n’est pas un chef d’œuvre mais ça reste un petit livre sympathique à lire 🙂 La narratrice se confesse au lecteur sur ses nombreux vols étant jeune, la honte qu’elle ressentait parfois mais atténuée par le plaisir d’avoir accès gratuitement à ce qu’elle désirait. Adulte, ces vols continueront de temps en temps jusqu’à ce qu’elle soit prise la main dans le sac. Humiliée intérieurement, ces vols cesseront.
J’ai bien aimée la partie sur l’écriture, les éditeurs, la publication de son premier roman, mais aussi celle sur l’achat de son appartement à Paris et celui de New York. Ça fait rêver !
Enfin voilà, je n’ai pas grand chose à dire car on plonge simplement dans les pensées de la jeune femme, à vif, sans réelle matière à dissection.

(109p)

Publicités

Une réflexion sur “Confessions d’une radine, Catherine Cusset

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s