Archive | mai 2013

La soeur de l’ombre, Patricia MacDonald

patricia mcdo

Résumé de Albin Michel: Quand ses parents meurent dans un accident de voiture, Alex se retrouve seule au monde. Jusqu’à la lecture d’une lettre que lui remet le notaire où elle apprend l’incroyable secret que cachait sa mère : bien avant Alex, elle a donné naissance à une fille, confiée à une famille adoptive. Sous le choc, Alex part sur les traces de cette « sœur de l’ombre ». Elle la découvre en prison, accusée d’un meurtre dont elle se déclare innocente. Prenant fait et cause pour elle, Alex décide de l’aider et de mener sa propre enquête. Mais peu à peu, les doutes l’assaillent, et quand tout à coup, c’est sa vie qui se trouve en danger, il lui faut se résoudre à affronter les secrets obsédants du passé… Avec Patricia MacDonald, il ne faut jamais se fier aux apparences. Semant le trouble en virtuose, jouant avec nos peurs inavouées, elle se révèle dans ce nouveau suspense au sommet de son art.

Mon avis: J’aime beaucoup Patricia MacDonald, alors j’étais bien contente de voir qu’elle avait publié un nouveau roman ! Il se lit très facilement et on rentre vite dedans. L’auteure sait nous faire douter et montre que les apparences sont bien souvent trompeuses. J’en étais venue à porter mes doutes sur une personne qui au final n’a rien à voir dedans (et qui n’est même pas la  »soeur de l’ombre », c’est vous dire combien j’ai été chercher loin ! ). Petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place, et c’est toujours agréable de comprendre et de se dire: ahhhh ouaiiiis !!!.
Patricia Macdonald maîtrise parfaitement les règles de suspense, bien que quelques éléments me dérangent. Déjà, l’histoire, c’est un peu du déjà vu, et déjà lu dans mon cas. Je ne sais plus quel livre c’était, mais l’histoire de base était la même: une femme était revenue dans la maison de ses parents, sans famille, et une romance s’était installée entre elle et un charmant voisin, et la vie de la femme était en danger par les démons du passé. De plus, l’histoire s’installe trop vite à mon goût: certes, on sait avant même de commencer la lecture qu’Alex a une soeur, mais tout ceci est trop vite expédié.
C’est donc une lecture agréable, un livre qui se lit tout seul, avec une intrigue bien connue mais qui permet tout de même de passer un bon petit moment.

Publicités

Une place à prendre, J.K Rowling

(( Je commence par ce livre là car c’est le plus  »loin » dans mes lectures ! ))

CVT_Une-place-a-prendre_4220Résumé: Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre…
Comédie de moeurs, tragédie teintée d’humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

Mon avis: Je ne l’ai plus trop en tête, du coup je vais surtout écrire sur ce que je me souviens avoir ressenti: une division interne. Comme beaucoup de fans d’Harry Potter (et comme on dit, Dieu sait combien j’aime l’histoire de notre petit boy à lunettes), j’attendais ce roman avec impatience et inquiétude. Impatience, car J.K Rowling reste et restera une de mes auteures favorites. Inquiétude, car justement, c’est l’une de mes auteurs favorites, ce qui amène beaucoup beaucoup d’espoir et d’attente dans la lecture. Evidemment, je savais bien que ce roman n’aurait strictement rien à voir avec HP, et c’est une bonne chose, car l’auteure montre qu’elle peut écrire dans différents styles et sur des sujets variés. Bon. Ceci étant dit, j’ai trouvé les personnages un peu caricaturaux (la rebelle avec une mère toxico, la femme mal dans sa vie d’épouse, l’adolescente isolée qui se mutile…), avec néanmoins une personnalité et un langage unique. Oui oui, je vous ai dit, j’étais en division totale: j’aime bien, mais… j’aime pas, mais quand même…
Je me souviens avoir eu du mal, dans les premières pages, à repérer qui était qui. De plus je n’avais aucun point d’attache avec les personnages, car aucun ne me correspondait vraiment ou ne retenait mes faveurs. C’est pas forcé pour apprécier une lecture, mais dans mon sens, c’est préférable.
En bref, une lecture mitigée, motivée majoritairement par mon  »amour » pour la créatrice d’un univers bien plus profond et recherché que celui qu’elle nous présente ici.

Le retour !

fleur

 

Coucou ! 🙂
Maintenant que la dernière année de licence est passée (enfiiiinnn) je vais pouvoir me remettre à ce blog 😀 Je sais plus tellement quels livres j’ai lu au cours de l’année, et mes critiques seront probablement bancales, m’enfin:  hey, oh ! let’s go !